Comment fabriquer son terreau de feuilles mortes ?

Pour faire des économies, mieux vaut fabriquer son terreau soi-même. Voici une méthode facile pour faire du terreau de feuilles.

En effet, en se décomposant, les feuilles mortes apporteront de la matière organique à votre sol, qui sera utile pour vos végétaux. Cela permet également de protéger les légumes d'hiver du froid, de maintenir un sol frais ou encore de réduire les adventices. La réalisation de ce compost est assez simple. A mesure que les feuilles tombent, ramassez-les et passez-les dans un broyeur pour accélérer la décomposition. Placez-les dans un bac à compost et arrosez-les avec un purin d’ortie afin de favoriser la décomposition. Mélangez-les une fois par mois à l’aide d’un aérateur de compost. Pensez à protéger le compost du froid car celui-ci ralentit la fermentation. Patienter au moins jusqu'au printemps suivant avant de pouvoir utiliser son terreau fait maison. Plus vous serez patient et plus le terreau obtenu sera fin. Il faut environ 24 mois de maturation pour fabriquer un terreau très fin, adapté aux semis. Contrairement au compost, le terreau de feuilles mortes est moins riche et vise surtout à alléger le sol des massifs lorsqu’il est peu décomposé. Plus mature, il est parfait pour les semis.

Les meilleures feuilles pour fabriquer ce type de terreau sont celles des arbres suivants : tilleul, bouleau, saule, noisetier, viorne, érable, cerisier. Les feuilles de chêne et de platane se décomposent moins vite et ne prenez pas celles qui sont malades.

Voir tous nos conseils